Vision

Notre constat

Le monde post-COVID-19 est un monde de doutes. Une seule certitude : un consensus européen et international autour de l’idée que la relance sera verte. Car oui, nous faisons face à des changements climatiques qui bouleversent nos équilibres environnementaux et sociétaux. Dans un tel contexte également marqué par l’émergence et l’appropriation soudaine de la notion de souveraineté numérique, nous devons de toute urgence, tous ensemble, accélérer la Transition Énergétique.

Une des conditions majeures pour accélérer la Transition Énergétique en Europe et dans le monde est de changer en profondeur le secteur actuel de l’énergie dont l’organisation repose toujours sur l’exploitation massive d’énergies centralisées et carbonées. Pour réussir, le caractère foisonnant et intermittent des énergies de demain, les énergies renouvelables, exige de sortir du mode de gestion centralisé de l’énergie.

Dans cette optique, la digitalisation de ce secteur est absolument incontournable. La Transition Énergétique doit s’accompagner d’une Transformation Numérique pour adapter le secteur de l’énergie à la part croissante des énergies renouvelables dans le mix énergétique.

La Blockchain : un outil pertinent pour accompagner les mutations du secteur de l’énergie

Les propriétés au cœur de cette nouvelle technologie – décentralisation, transparence, traçabilité, immuabilité – sont essentielles pour transformer le secteur de l’énergie européen en toute confiance. Nous voulons pleinement saisir – et nous invitons tous nos partenaires à saisir avec nous – les opportunités offertes par cette technologie pour optimiser la production d’énergies renouvelables et fonder les modes de consommation énergétiques de demain.

Nous nous engageons ainsi à accélérer la Transition Énergétique en bâtissant une plate-forme européenne multi-services – intelligente et fluide – de gestion des données énergétiques ; une forme d’internet de l’énergie décentralisée fondée sur la Blockchain et l’Intelligence Artificielle qui n’existe pas encore aujourd’hui. Depuis que nous avons lancé ce projet il y a 2 ans, nous travaillons activement à poser les fondements d’un mode de gestion et de valorisation collectives des données-énergies adapté au foisonnement et à l’intermittence des énergies renouvelables, qui sont le socle du mix énergétique de demain. Cette ambition s’appuie sur 12 années d’expertise et sur des bases de données-énergie de taille industrielle. Nous supervisons en temps réel 2.000 éoliennes, 12 millions de modules photovoltaïques, lesquels sont reliés à des bases de données alimentées en continu dont la croissance est de 30 % par an.

WPO supervise en temps réel 2.000 éoliennes et 12 millions de modules photovoltaïques

L’Offre au Public de jetons GreenTokens

Dans cette optique de transformation, WPO a décidé de mener une offre au public de jetons et d’émettre un nouvel actif numérique : le jeton GreenToken, enregistré sur la Blockchain Ethereum. Les fonds recueillis à travers cette opération permettront de faire des recrutements dans les métiers historiques de WPO pour accompagner la croissance du lac de données et d’accompagner le développement du projet GreenToken (gestion de projet, développement technologique, commercial, marketing et communication, juridique, gouvernance, frais financiers). Cette opération a reçu le visa de l’Autorité des Marchés Financiers (cf. Visa AMF ICO.20-189) et est décrite dans le Document d’Information disponible sur ce site. Depuis 2018, nous avons déjà utilisé avec succès les technologies Blockchain pour certifier les évènements liés à la production d’énergie de sources renouvelables pour nos clients.

L’offre au public de jetons GreenTokens de WPO vise à :

Démocratiser la détention et l’usage des jetons GreenTokens à tous les acteurs professionnels du secteur de l’énergie ainsi qu’aux entreprises et aux particuliers.

Construire une nouvelle plate-forme européenne multi-services – intelligente et fluide – de gestion et de valorisation collective des données-énergies, fondée sur la Blockchain et l’Intelligence Artificielle.

Le Projet GreenToken

Le Projet GreenToken initié par WPO vise à rendre accessible des modèles d’affaires innovants à l’ensemble de l’écosystème des énergies renouvelables pour accélérer la Transition Energétique

Le Projet GreenToken s’appuie sur 3 piliers

Un pilier économique

Le Projet GreenToken s’appuie sur des jetons d’usage (utility tokens) au sens de l’article L.54-10-1 du Code Monétaire et Financier. Les jetons GreenTokens seront négociables sur des plateformes d’achat/vente d’actifs numériques (appelées exchanges), à commencer par le français www.savitar.io. Ces actifs numériques peuvent aussi être échangés dans le Réseau GreenToken (dont WPO fait partie, comme déjà une dizaine d’autres sociétés, voir ci-dessous) contre des biens et des services en rapport avec les énergies renouvelables. En ce sens, ces jetons constituent un moyen de paiement thématique. Après une vente privée qui s’accélère depuis 2018, l’offre au public de jetons GreenTokens ouvrira le 8 septembre 2020. À cette occasion, 11 millions de jetons GreenTokens seront offerts au public, soit 73% de la totalité des jetons GreenTokens qui seront émis une fois pour toutes.

Le Réseau GreenToken

Le Projet GreenToken se structure autour d’un réseau, le Réseau GreenToken, qui vise à créer les conditions de la confiance et de la transparence dans le monde de l’énergie grâce à la Blockchain. Ce réseau réunit les professionnels réputés du secteur de l’énergie acceptant le jeton GreenToken comme moyen de paiement de leurs biens et services en faveur de la Transition Energétique.

À ce jour, les membres du Réseau GreenToken sont :

Fonds infrastructure, propriétaire de centrales éoliennes et solaires
Courtier en assurances
Cabinet d’expertise-comptable

BCS Assurances

 

Courtier en assurances

Éditeur de solutions logicielles
Maintenance indépendante
Courtier en assurances
Plateforme d’investissement régulée
Fonds infrastructure, propriétaire de centrales éoliennes et solaires
Agence de communication
Conseil technique indépendant

Talveg Wind

 

Maintenance indépendante

Producteur indépendant
Gestion d’actifs pour compte de tiers et conseil technique indépendant

Un pilier organisationnel

Le Projet GreenToken s’appuie sur une gouvernance indépendante : le Comité Consultatif Investissement, composé d’experts internationaux reconnus, a vocation à assister la Direction de WPO dans la gouvernance du Projet GreenToken, de mettre en place la gouvernance de la donnée et de communiquer vis-à-vis des parties prenantes. Il évoluera donc sur une base autonome pour toucher l’ensemble des acteurs des énergies renouvelables et pour servir une cause vertueuse d’intérêt général.

Un pilier technologique

Le Projet GreenToken pose les fondements d’une plate-forme multi-services européenne qui hébergera le registre des échanges blockchainés des jetons GreenTokens contre des biens et services en faveur des énergies renouvelables, afin d’en garder une trace transparente et fiable. Cette plateforme hébergera aussi les contrats intelligents nécessaires à l’exécution des biens et services souscrits. Pour commencer, 4 premiers cas d’usages sont décrits ci-dessous : les 4 GoCerts.

Derrière le jeton GreenToken : les 4 GoCerts

L’obtention du jeton GreenToken ouvre de nouveaux champs de possibilités et modèles d’affaires à tous les acteurs qui décideront de faire partie du Réseau GreenToken. 4 usages distincts – les 4 GoCerts – définissent actuellement les applications principales du jeton GreenToken.Les membres du Réseau GreenToken seront libres de proposer d’autres usages afin de démocratiser l’adoption du jeton et de créer des modèles d’affaires innovants qui accélèreront à leur tour la Transition Énergétique. Ainsi, le jeton GreenToken gagnera en autonomie à mesure que ces usages s’intensifieront et toucheront l’ensemble des acteurs du secteur de l’énergie.

Sur la base de son expertise reconnue, WPO propose ainsi 4 cas d’usage initiaux, tous vertueux et reconnus comme utiles à l’accélération de la Transition Énergétique digitale et à la préservation de la souveraineté numérique européenne. Après le développement d’une première Blockchain-pilote, les développements technologiques de ces usages seront réalisés dans les 24 à 36 mois après l’Offre au Public.

GoCerts#1
>>>

Le moyen de paiement thématique de la Transition Énergétique

Le jeton GreenToken est d’abord un moyen de paiement pour acheter des biens et services contribuant à la Transition Énergétique auprès de WPO ou d’un autre membre du Réseau GreenToken. Ainsi, dès 2018, WPO a accepté les premiers jetons GreenTokens en échange de services de conseil sur des parcs éoliens. Comptablement, WPO a dûment inscrit ces transactions dans ses comptes annuels que le Commissaire aux comptes de la société a certifié sans réserve. Les membres du Réseau GreenToken pourront eux aussi commercialiser leurs produits et services en échange de jetons GreenTokens. L’inscription dans la Blockchain de ces achats de biens et services en faveur de la Transition Energétique, attestées par l’émission des certificats GoCerts, permettra de faire valoir ces actions vertueuses dans une démarche volontaire.

WPO_INFOGRAPHIES_greentoken

GoCerts#2
<<<

Le trading de l’électricité désintermédié et en circuit-court

Aujourd’hui, les transactions d’énergie électrique sont opérées par des contrats traditionnels d’achat-vente d’électricité (« PPA ») ; les GoCerts#2 (« SmartPPA © ») – bâtis sur la Blockchain et les contrats intelligents – rendront possibles des contrats d’achat-vente d’électricité plus transparents, plus rapides, plus efficients et plus sécurisés. Les certificats GoCerts permettront aux producteurs et aux acheteurs d’énergie d’interagir sans l’intermédiaire d’une place de marché centralisée. Il sera ainsi plus facile d’échanger de l’énergie de sources renouvelables aux conditions de marché et d’exposer l’offre à une demande plus large et mieux informée.

2 exemples :

– un particulier, une copropriété ou une entreprise pourra acheter, sans intermédiaire et auprès de plusieurs centrales éoliennes et solaires, les quantités exactes dont il aura besoin, voire revendre son surplus d’autoproduction, à chaque instant. Un contrat intelligent arbitrera entre les différents producteurs, selon la source d’énergie, sa disponibilité, le prix de marché ou le prix négocié. Le résultat serait une meilleure adoption des énergies renouvelables, alors que les jetons GreenTokens seraient utilisés comme moyens de paiement à chaque transaction d’achat-vente d’électricité.

– une usine pourrait autoproduire une partie de ses besoins à partir de panneaux solaires sur ses toitures, négocier un contrat complémentaire d’achat d’énergie solaire avec une centrale espagnole et compléter automatiquement ses apports en hiver par un contrat intelligent d’achat d’énergie éolienne norvégienne. L’ensemble étant équilibré par la Blockchain. Le résultat serait une meilleure adoption des énergies renouvelables, alors que les jetons GreenTokens seraient utilisés comme moyens de paiement à chaque transaction d’achat-vente d’électricité.

GoCerts#3
>>>

La transparence et la traçabilité de la Transition Énergétique à l’aide de certificats Haute Fiabilité

Aujourd’hui, la réglementation européenne des certificats « verts » permet déjà aux citoyens de choisir leurs sources d’énergie de façon relativement transparente et de participer à la Transition Énergétique au travers des marchés de certificats. Cependant, ces certificats « verts » sont inscrits dans des registres officiels, nationaux voire régionaux, fonctionnant encore différemment et de manière peu fluide ; alors que la Blockchain permet un traitement des certificats parfaitement fiable, économique, en temps réel, à l’échelle continentale. Pour créer l’union européenne des certificats, les gestionnaires des registres officiels actuels s’empareront très probablement de l’outil Blockchain une fois qu’il se sera démocratisé.

Dans cette optique, WPO émettra d’abord des certificats privés GoCerts pour les parcs éoliens et solaires européens sous sa supervision avec l’ambition que sa technologie sera adoptée par les gestionnaires des registres officiels de certificats verts (que sont par exemple les garanties d’origines, les certificats de capacité, d’effacement, d’économie d’énergie, etc.). Les jetons GreenTokens seront alors utilisés comme moyen de paiement à chaque transaction de ces certificats (émission, transfert, export, etc.).

GoCerts#4
<<<

La maintenance prédictive et l’automatisation des assurances et des garanties

La production d’énergie de sources renouvelables est conditionnée par le bon fonctionnement de l’équipement (absence de panne, bon réglage) et de la disponibilité de la ressource (vent, soleil). La rentabilité économique et énergétique dépend, d’une part, de la qualité de la maintenance des équipements productifs et, d’autre part, de la bonne couverture des risques opérationnels et météorologiques.

Or, actuellement, en cas de panne, le déclenchement d’une garantie ou d’une assurance peut prendre du temps, induire des pertes d’exploitation et générer des frais de gestion importants.

Dans ce contexte, la Blockchain et les contrats intelligents apporteront deux valeurs ajoutées essentielles :

La gestion prudentielle des pannes.

Les contrats intelligents (« SmartCLAIM © ») arbitreront et automatiseront la déclaration de sinistre, le traitement administratif et, le cas échéant, l’indemnisation et la réparation au bon moment, et de manière adaptée aux conditions météorologiques et à la stratégie opérationnelle de l’exploitant.

La garantie de production

Les contrats intelligents seront un support d’arbitrage automatique des garanties et des couvertures d’assurances en cas de manque de vent ou de soleil, avec un déclenchement en fonction des conditions météorologiques constatées. Aujourd’hui, ces techniques sont peu utilisées car complexes et trop coûteuses. Demain, la Blockchain et les contrats intelligents permettront de généraliser ces méthodes.

Visa AMF

Autorité-des-marchés-financiers approuve l'ICO WPO pour ses green tokens

Visa sur une offre au public de Jetons

 

En application de l’article L.552-5 du code monétaire et financier et du réglement général de l’Autorité des marchés financiers (« AMF »), notamment de l’article 712-9, l’AMF a apposé sur le présent document le visa n° ICO.20-189 en date du 12/05/2020 et valable jusqu’au 12/11/2020. Ce document a été établi par l’émetteur et engage la responsabilité de ses signataires.
Le visa a été attribué conformément aux dispositions de l’article 712-1 du réglement général de l’AMF après que l’AMF a vérifié que le document d’information est complet et compréhensible.
Le visa n’implique ni approbation de l’opportunité du projet de l’émetteur ni authentification des éléments financiers, comptables et techniques présentés. En outre, l’AMF n’a procédé à aucune vérification des programmes informatiques associés à l’offre et n’a pas vérifié l’adéquation entre ces programmes et le contenu du document d’information.